La fatigue au volant: causes, effets, conseils

Pas encore de commentaires

Tu dois te maintenir éveillé sur les routes, tes paupières sont lourdes, tu ne peux pas garder les yeux ouverts, les routes deviennent floues… Attention, conducteur :DriveSmart, tu es au volant !

Beaucoup de conducteurs somnolent au volant, et continues de conduire sans se rendre compte que les conditions ne sont pas favorables.

L’accident en solitaire

Pour débuter, le sommeil est un compagnon de voyage des plus pénibles qui soit, de plus, il est à l’origine de nombreux accidents de voiture.

 Tant et si bien que la perte causée par ses effets est connu comme Accident Solitaire et se produit habituellement à l’aube (entre 3 et 5 heures du matin) ou en début d’après-midi (entre 14 et 16 heures) lorsqu‘un seul véhicule quitte la route et le conducteur est seul dans la voiture ou avec un compagnon de voyage endormi. En outre, ce type de dommage se produit souvent à des vitesses élevées et a habituellement des conséquences très grave.

Effets du sommeil sur le conducteur

La somnolence diminue fortement les capacités du conducteur à circuler en toute sécurité, et ce dû à …

·         Un temps de réaction plus long

·         Amplifie le nombre de distractions au volant

·         Change la capacité à prendre des décisions au volant

·         Diminue la mobilité au volant

·         Modifie la perception de l’environnement et de la circulation

·         Cause des changements de comportement

·         Propice à la rêverie

Quels facteurs favorisent l’apparition de la fatigue au volant ?

En général, le facteur principal qui engendre l’apparition de fatigue c’est la pratique d’une activité pendant longtemps. Lorsque nous parlons en général. Mais, lorsque nous parlons de l’apparition de la fatigue au volant, il existe de nombreux facteurs qui la détermine, en fonction des circonstances de vie, de la voiture et du propre conducteur. Voyons cela !route de nuit

Circonstances de vie

Tous les facteurs qui impliquent une augmentation de la concentration et de l’attention nécessaires pour conduire augmentent les possibilités de l’apparition de fatigue. Ainsi, en relation avec le quotidien, la fatigue peut surgir au volant

·         Dans les embouteillages

·         Une voiture mal entretenue

·         Ce qui n’est pas votre cas

·         Des mauvaises conditions climatiques (pluie, neige, brouillard)tableau-de-bord

Les circonstances au volant

Les conditions de conduite provoquent de la fatigue au volant lorsque la voiture présente

·         Une température élevée ou une mauvaise ventilation

·         Une visibilité insuffisante la nuit

·         Une voiture en mauvais état, par exemple, une défaillance dans la direction ou dans la suspension

·         Un siège inconfortable, peu ergonomique…fatigue au volant

Les circonstances du conducteur

Conduire pendant une longue période sans pause est la principale cause de fatigue au volant. Mais il existe d’autres raisons, comme…

·         Le maintien d’une vitesse excessive pendant une longue période

·         La conduite avec de la fatigue, amplifie les effets de l’alcool, les rêveries la maladie (même un simple rhume)

·         Les changements dans les habitudes de conduite. Par exemple, la conduite de nuit si vous n’êtes pas habitué.

·         Être un conducteur débutant parce que vous avez besoin d’une plus grande concentration au volant.

·         Votre siège, douleurs, raideur musculaire ou surcharge peut vous alerter que votre position n’est pas appropriée.

Recommandations pour éviter la fatigue au volant

Lorsque la fatigue apparaît au volant, il est très difficile de la supporter pendant tout le trajet. Voici la clé pour eviter que la fatigue apparaisse, mieux vaut prévenir que guérir. Ainsi n’oubliez pas que…

·         Les heures les plus dangereuses pour la conduite sont entre 3 et 5 heures du matin et entre 14 et 16 heures.

·         Les longs trajets, surtout si vous n’êtes pas habitués. Evitez d’effectuer des trajets seuls quand vous le pouvez.

·         Toutes les deux heures ou tous les 200 km reposez-vous au moins 20-30 minutes. Si le temps est mauvais (conduite de nuit, brouillard, fatigue, etc.) reposez-vous plus fréquemment.

·         Vous devriez éviter d´être trop détendu au volant en maintenant le volant plus fermement.

·         Dirigez une ventilation sur le corps ou les bras; jamais directement dans les yeux.

·         Conduisez avec une température élevée dans la voiture peut engendrer de la fatigue.

·         … Détente musique relaxante (parfois trop). Si vous êtes accompagné, profitez de l’occasion pour discuter: pour vous maintenir éveillé.

·         Vous ne devriez pas boire de l’alcool ou du lait chaud quand vous devez conduire. En ce qui concerne les stimulants (comme le café), vous devez les utiliser avec prudence, parce que leurs propriétés masquent les effets de la fatigue et du sommeil et peuvent causer un effet de rebond dangereux.

 

Information extraite du Manuel de Sécurité Routière pour les nouveaux conducteurs et du Guide pratique de Sécurité Routière IFRC.

Rechercher dans notre blog