Les effets de la drogue au volant

Pas encore de commentaires

Nous n’allons pas te rappeler que les drogues sont dangereuses, qu’elles peuvent être addictives et qu’en consommer peut détruire des vies. Tu le sais déjà tout ça. On t’en a parlé des centaines de fois.

Tout sur les drogues, sauf … 

Plusieurs études parlent du profil du consommateur de chaque type de drogue. Elles exposent quelles sont les plus populaires et pour lesquelles la demande augmente ou baisse en fonction de la conjoncture économique … Tout le monde peut tout savoir sur les drogues : comment elles se consomment, comment elles sont distribuées, comment on les coupe, leurs prix et où en trouver.

Cependant, la plupart des gens ne sont pas au courant (parce que très peu parlé) des effets spécifiques que les drogues provoquent quand on en consomme. Nous t’invitons à te joindre à nous pour découvrir les effets du cannabis, de la cocaïne, de l’ecstasy, du LSD et des amphétamines derrière le volant. Attention : ça ne va pas être plaisant …

 

Les effets de la drogue au volant
Conduire sous l’effet du cannabis … 
  • Change la perception de l’environment. Par exemple, déformation de la perception des couleurs.
  • Alterne la perception du temps et de l’espace, de plus le conducteur peut avoir des problème pour juger les distances.
  • Perte de la capacité de concentration, ce qui augmente les possibilités de distractions derrière le volant.
  • Augmente le temps de reaction. Cela augmente aussi la distance dont la voiture à besoin en cas de freinage d’urgence.
  • Provoque une impression de relaxation qui peut t’endormir derrière le volant.
Les effets de la drogue au volant
Conduire sous l’effet de la cocaïne …
  • Changement de comportement : le conducteur devient impulsif, compétitif et même agressif avec les autres conducteurs. Ce qui conduit généralement à de graves erreurs.
  • Mène à la surrestimation de ses capacités à conduire et fait prendre des risques plus grands.
  • Entraîne une conduite plus dangereuse, et augmente le nombre d’infractions.
  • Alterne la perception de l’environnement et du trafic.
  • Diminue la capacité de concentration, il est donc plus facile d’être distrait.
  • Peut parfois causer des somnolences soudaines.
  • Multiplie les risques d’accidents si consommée avec de l’alcool. 
Les effets de la drogue au volant
Conduire sous l’effet de l’ecstasy (MDMA) …
  • Provoque des illusions d’optiques. Par exemple, avoir eu l’impression de s’être fait flasher alors que non, ce qui peut entraîner une conduite dangereuse.
  • Augmente la sensbilité à la lumière et par conséquent augmente les chances d’éblouissement et d’épisodes de vision trouble.
  • Diminue l’attention et la capacité de concentration durant la conduite, ce qui peut mener à un accident.
  • Peut amener à une attitude imprévisible et causer des épisodes de dépression ou d’anxiété, ce qui est très dangereux pour la conduite.
  • Après les effets immédiats de sa consommation, cela se poursuit avec un épisode d’épuisement total, physique et mental.
  • Peut provoquer des déformations de la perception, parfois même des hallucinations ce qui conduit à un comportement incomprehensible sur les routes et qui met en danger les autres conducteurs.
Les effets de la drogue au volant
Conduire sous l’effet du LSD …
  • Peut provoquer des déformations de la perception, parfois même des hallucinations ce qui conduit à un comportement incomprehensible sur les routes et qui met en danger les autres conducteurs.
  • Cause des changements d’émotions qui peuvent se traduire par une réaction aggressive derrière le volant. Peut aussi causer de l’anxiété, voir de la panique durant la conduite. Ces types d’effets peuvent durer jusqu’à 10 ou 12 heures après la consommation et apparaître à tout moment durant cette période.
  • Provoque des flashbacks au volant, en d’autres termes, laps de temps dans lesquels les effets de la drogue peuvent réapparaître.
Les effets de la drogue au volant
Conduire sous l’effet des amphétamines 
  • Provoque un sensation d’euphorie et d’excitement, se traduisant par une attitude impatiente ou impulsive, qui peut provoquer de serieux problèmes derrière le volant.
  • Augmente les réactions violentes et/ou inexplicables qui restent incompréhensibles pour les autres conducteurs.
  • Conduit à la surestimation de sa capacité à conduire, ainsi le niveau de risque augmente.
  • Peut provoquer des mouvements répétitifs ce qui limite la mobilité.
  • Diminue l’impression de fatigue et peut provoquer un épuisement intense instantanément. Ce qui aura de serieuses conséquences sur la santé et la sécurité.
  • Retarde le cycle du sommeil et peut causer plusieurs heures après un énorme besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *